jeudi 12 novembre 2015

Light On Sneakers

Dans le cadre de l'exposition "Light On Sneakers", Ugly Mely, sneakers addict et The Good Old Dayz, chineur invétéré, ont combiné leurs deux passions pour mettre en lumière leurs œuvres.

C'est dans une salle intimiste du Palais de Tokyo que s'est faite cette exposition. Lumière tamisée avec une vue magnifique sur la Tour Eiffel.


Avant d'atteindre la salle, l'accueil à été plus que parfait. Une hôtesse m'a donné un bracelet Light On Sneakers me permettant d'accéder à l'exposition mais également à l'ensemble des expos en marge de la perspective playground (John Giorno, etc...).
Et ce n'est pas tout, Olympus m'a prêté un appareil de mon choix et m'a offert la carte SD à la fin de ma visite. Tout cela pour vous dire que les photos ont été prises avec l'Olympus OM-D.


Pour revenir à l'exposition Light On Sneakers, des objets communs de notre quotidien, en l'occurrence des baskets, sont révélés sous un autre angle avec des luminaires originaux donnant l'impression qu'on peut s'asseoir et lire l'histoire de la basket comme un bon livre. 





J'espère que cette nouvelle expérience d'Ugly Mely et The Good Old Dayz donnera jour à d'autres expositions toutes aussi originales.


dimanche 25 octobre 2015

MatyWatch

Depuis peu, j'ai fait l'acquisition d'une montre LG connectée, elle est sortie en 2014. Simple, elle me donne l'heure, elle me permet de voir mes appels ou mes messages et les notifications de l'ensemble de mes applications. Esthétiquement, elle est simple.

La marque Maty se lance également dans la montre connectée. A la différence des montres concurrentes, la volonté de la marque est de créer la première montre de bijoutier connectée: 


On peut considérer que c'est un vrai bijou, le bracelet est en cuir, lunette en métal avec plusieurs choix de coloris (gris anthracite, gris argenté ou rosé). La MatyWatch est une montre qui allie élégance et modernité. Disponible mi-novembre dans les boutiques Maty ainsi que sur le site www.maty.com










samedi 14 février 2015

A découvrir: Cosh Paris


C'est lors d'une présentation que j'ai découvert Cosh Paris. J'aime la nouveauté,
et Cosh Paris lance un accessoire plus qu'original : le collier d'oreilles.





Sophie Hansjacob, la créatrice, a fait preuve d'ingéniosité en créant un hybride entre le collier et la boucle d'oreilles. Elle lance ainsi une nouvelle manière de porter le bijou. Ce sont des bijoux fabriqués en France.




Ce qui est d'autant plus intéressant, c'est que l'accessoire est unisexe, il peut être aussi bien porté par une femme que par homme. Je pense que ça peut attirer aussi bien une personne ayant un look classique (ainsi le collier d'oreilles relève la tenue) que les personnes dans la tendance health goth (cliquez ici, si vous ne connaissez pas).





J'ai hâte de découvrir les prochaines collections de cette marque, je suis cela de près et je vous tiens au courant.

samedi 31 janvier 2015

Pas Chassé

En cette période plutôt grise et surtout froide, si vous êtes en région parisienne, chacun de nous porte son bonnet, ses gants et ses chaussettes.
Aujourd'hui, je vais me focaliser sur les chaussettes du eshop Pas Chassé.



J'ai découvert Pas Chassé en fouinant sur le net, la fondatrice Coralie Bergdoll propose à ses acheteuses, des chaussettes colorées qui s'accessoirisent parfaitement avec tout type de chaussure. De la basket aux talons, vous avez le modèle qui vous correspond.



Évidemment, ce sont des chaussettes qui se portent de manière apparente afin d'égayer vos pieds.

Les grands plus:

Ce sont des chaussettes fabriquées en France, près de la ville de Troyes 
- Résistantes car essentiellement composées de cellulose végétal
- Chaque paire porte un joli prénom (Hannah, Cléophée, Scarlett...)

Pour la collection Automne/Hiver 14-15, j'ai un crush pour le modèle Sam doré et marine.




Je réfléchis encore à un deuxième modèle, car, pour seulement 30€ vous pouvez composer votre Pas Chassé Box (2 paires au choix). Dès que je les reçois, je m'empresse de vous poster mes chaussettes sur Instagram et Pinterest.




Je vous le dis pour garder le style, il n'y a qu'un pas >> Pas Chassé

lundi 19 janvier 2015

Su Kokku

Dori, mon amie de longue date, a toujours connu mon béguin pour les accessoires. La distance fait que l'on se voit peu mais quand on se revoit, c'est un réel moment de joie.

A ma surprise, elle m'a offert un présent de la Sardaigne (d'où elle est originaire): un joli collier... Mais pas n'importe lequel, il se nomme "Su Kokku". 


C'est une amulette de la tradition Sarde. Anciennement en obsidienne ou corail, maintenant, elle est en onyx maintenue par un support en argent.



Elle a le pouvoir d'absorber toute sorte de negativité et de la retenir. Lorsqu'elle arrive à saturation, à la fin de sa fonction, elle se fend.
On dirait que je vous ai raconté un conte de fées. Tout cela pour vous dire qu'au delà de l'aspect décoratif, ornemental, au delà de son prix, le bijou peut avoir une réelle tradition, je dirais même une réelle histoire.

Grazie Dori!